Témoignage: La vie...   Testimony: Expat life in...

Témoignage: La vie d'expatrié en Colombie au temps du coronavirus

23 April, 2020 12:00  Expat Interviews Expat Interviews

BlogExpat.com a décidé de recueillir les témoignages d'expatriés confinés aux quatre coins du monde.
Voici une carte postale "de confinement" en provenance de
Bogota, en Colombie.

Fabrice à Bogota - instinct-voyageur.fr

Avez-vous songé à rentrer en France (ou dans votre pays d'origine) ou avez-vous décidé de rester dans votre pays d'expatrié ?

J’ai hésité un court moment en raison de mes parents qui sont âgés, même si j’ai mes sœurs en France. Finalement, je suis resté, sans regret, je suis bien ici. J’espère tout de même pouvoir rentrer cet été pour voir ma famille et mes amis...

Quelles sont les consignes mises en place dans votre pays de résidence ? Y a--il un confinement total ? Partiel ? Comment la population réagit-elle?

Oui, le confinement est total depuis le 25 mars, dans tout le pays. Bogota avait mis en place le confinement dès le 19 mars. C’est strict, car il n’est pas possible ici d’aller courir une heure comme c’est le cas en France. Il y a aussi une alternance pour aller faire les courses par genre. Un jour, ce sont les hommes, et le jour suivant, ce sont les femmes. Le confinement sera actif jusqu’au 27 avril et il sera sans doute prolongé, dans les grandes lignes, mais avec un aménagement.

Quelle est votre opinion personnelle sur la façon dont la pandémie est actuellement gérée dans votre pays de résidence ? Et quel est votre regard en comparaison avec ce qui est fait en France (ou dans votre pays d'origine) ?

La Colombie a été le pays qui a mis en place le plus tôt possible des mesures fortes, dixit l’OMS. Ainsi, il s’est écoulé moins de trois semaines entre le premier cas et le confinement total. Ainsi, le nombre de cas n’a pas explosé, du moins pour l’instant. Il vaut mieux, vu l’état du système de santé ici. Le pays ne pourrait pas gérer une situation comme en France.

Ce qui est étonnant ici, c’est que l’on trouve des masques en supermarché depuis quelques semaines, alors qu’en France… Le pays a eu le temps de se préparer en aménageant des hôpitaux pour faire face au pic. Ils ont même mis au point des respirateurs maisons. 

Êtes-vous au chômage (partiel ou forcé) ou travaillez-vous à domicile (et dans ce cas, comment gérez-vous le quotidien) ?

Je suis indépendant, je travaille sur le web, donc de chez moi. Du coup, la situation pour moi n’a pas changé énormément, même si ne plus sortir est lourd, comme pour beaucoup. 

Comment gérez-vous la relation avec votre famille dans votre pays d'origine ? Les appelez-vous plus souvent ? Et avez-vous plus de contacts avec vos amis ? Avez-vous mis en place des groupes vidéo sur les réseaux sociaux ? Quels types de messages échangez-vous ? En quoi cela vous aide-t-il à mieux vivre le confinement ?

Au début, c’était un peu angoissant. J’appelle tous les jours, ou presque mes parents. Cela permet de vivre mieux la distance, cela fait du bien. Les premières semaines, j’avais plus de contact avec mes amis. Et puis, avec le temps, cela s’est espacé. Je crois que tout le monde s’adapte plus ou moins à la situation et le fait est qu’une situation extraordinaire commence à devenir ordinaire avec le temps. 

Retrouvez Fabrice sur son blog Instinct Voyageur et sur son site personnel.

Si vous aussi vous souhaitez apporter votre témoignage, n'hésitez pas à nous envoyer un email avec votre récit (vous pouvez par exemple vous inspirer des questions de cet article).
Racontez-nous comment vous vivez la crise sanitaire actuelle et partagez votre expérience que nous publierons sur le site.

 

   



         
         EasyExpat on