From Australia to Bali:...   Testimony: Expat life in Bali...

Témoignage: La vie d'expatrié en Australie au temps du coronavirus

15 April, 2020 11:59  Expat Interviews Expat Interviews

BlogExpat.com a décidé de recueillir les témoignages d'expatriés confinés aux quatre coins du monde.
Voici une carte postale "de confinement" en provenance de l'Australie de Jenny, expatriée depuis 9 ans (Brésil, Portugal, Canada, et en Australie depuis 2015).

Pondicherry en décembre 2019 - myglobestory.com

Initialement partie de France pour une opportunité au Brésil qui ne devait durer qu’un an, j’ai finalement attrapé le virus du voyage / expat, et ne suis jamais revenue.

J’ai la chance d’être partie avec mon conjoint, également Français, entretemps devenu mon mari, et je crois que vivre cette vie à 2 joue beaucoup dans le fait que nous nous sentions si bien à l’étranger. Nous avons toujours l’autre sur qui s’appuyer quand ça va pas, et c’est encore plus vrai maintenant.

Suite à la crise liée au coronavirus, avez-vous songé à rentrer en France ou avez-vous décidé de rester dans votre pays d’expatrié ?

Nous avons choisi de rester en Australie. Nous avons la chance d’avoir un visa de résidence permanente ici, ce qui nous permet d’avoir les mêmes droits que les Australiens sur beaucoup de choses, notamment l’accès à Medicare, leur sécurité sociale locale.

De plus, nous ne faisons pas partie des gens que le gouvernement australien a appelé à retourner chez eux (touristes, étudiants, personnes sur des visas temporaires) ni de tous ceux qui ne pourront pas subvenir à leurs besoins pendant 6 mois sans travail. Certes, nous avons toujours un emploi, mais il n’est clairement pas garanti pendant toute cette période. Plus que jamais, nous ne savons pas de quoi demain sera fait… Mais même si nous perdions notre boulot demain, ça devrait aller, il faudra juste qu’on se serre très fort la ceinture et probablement que nous quittions le logement dans lequel nous sommes actuellement (l’immobilier coûte très cher en Australie).

Il est vrai que, forcément, ayant toujours nos familles respectives en France et nos parents avançant dans l’âge, nous nous sommes posés la question de rentrer. Mais nous avons toujours un emploi ici, en contrat local, et ne sommes plus rien en France (d’un point de vue administratif) ; nous nous retrouverions pour le coup dans une sacrée galère, en plus de faire un très long voyage au cours duquel nous risquerions de disséminer le virus (en supposant que nous soyons porteurs sains) et en plus de le ramener à nos parents. Ça ne fait alors aucun sens…

Quelles sont les consignes mises en place dans votre pays de résidence ? Y a-t-il un confinement total ? Partiel ? Comment la population réagit-elle ?

L’Australie a très rapidement fermé ses frontières, d’abord uniquement à ceux arrivant de Chine (même si en transit), puis aux Iraniens, Italiens… pour finalement fermer complètement ses portes à toute personne n’étant pas résident permanent (comme nous) ou citoyen australien.

De ce fait, les liaisons aériennes ont rapidement cessé ou diminué, faisant augmenter considérablement le prix des quelques billets restants ! En plus des consignes qui sont de ne pas se déplacer si ça n’est pas nécessaire, cette augmentation de tarifs suffit à dissuader bien du monde ! Puis il y a une interdiction de voyager hors d’Australie pour tous les Australiens et résidents à l’heure actuelle…

Les frontières ont également fermé entre les États. Le gouvernement parle de maintenir ces règles au moins pendant 6 mois...

Depuis le début du mois, nous sommes en confinement partiel. Nous avons le droit de sortir pour faire de l’exercice (marcher en fait partie), aller au travail pour ceux qui continuent de bosser hors de chez eux, aller faire les courses, les rendez-vous médicaux, et promener les chiens. Vu le climat que nous avons, nous passons plutôt pas mal de temps dehors, tout en respectant les règles de distanciation sociale. Nous n’avons pas le droit de faire des rassemblements de plus de 2 personnes (sauf si on vit sous le même toit).

De manière générale, les Australiens sont plutôt disciplinés (le côté anglosaxon ?). Ceux qui semblent plus réticents à se plier aux règles sont bien souvent des étrangers de très jeune âge, qui vont par exemple faire bronzette à la plage alors que c’est formellement interdit. D’ailleurs, bon nombre de cas sont justement liés à eux.

Quelle est votre opinion personnelle sur la façon dont la pandémie est actuellement gérée dans votre pays de résidence ? Et quel est votre regard en comparaison avec ce qui est fait en France ?

Je dois l’admettre, je suis plutôt très satisfaite de me trouver actuellement en Australie ! Ils ont super bien géré jusqu’à maintenant, nous n’avons qu’une cinquantaine de nouveaux cas par jour sur un pays qui fait la taille de l'Europe, et je croise les doigts pour que ça suive cette voie. Les grosses différences : il y a une plus grosse capacité de dépistage ici, les frontières ont été fermées précocement, et les australiens ne sont pas des rebelles comme en France :-)

Étant pharmacienne à la base, je connais un peu les technologies utilisées pour ces tests de dépistage. Et ils n’ont rien de compliqué ni dans la fabrication ni dans la réalisation… Je ne pige pas pourquoi la France en a limité autant l’usage dès le début… C’est dommage.

Êtes-vous au chômage ou travaillez-vous à domicile ?

Alors j’ai la chance (?) de travailler à domicile en tout temps ! J’ai mis ma carrière pharmaceutique entre parenthèses pour me lancer dans des activités où je peux être indépendante géographiquement notamment. Je travaille donc comme rédactrice et traductrice en ligne. Pour moi, pour l’instant, le confinement n’a donc rien changé.

Ah si, un truc qui a changé quand même : je suis forcée de rester chez moi alors que j’allais de temps en temps bosser d’une terrasse de café avant. Je sors uniquement pour aller promener mes chiennes et faire mon jogging.

Comment gérez-vous la relation avec votre famille dans votre pays d’origine ?

Eh bien pas tellement différemment de d’habitude à vrai dire, peut-être que les appels sont juste plus réguliers et plus simples à mettre en place aussi ! Le décalage horaire entre la France et l’Australie est tel qu’il est parfois difficile de pouvoir se parler en direct, compte tenu des emplois du temps de chacun. Du coup, là c’est peut-être plus simple mais à peine plus fréquent.

On parle bien sûr des mesures prises ici vs la France, et de manière générale, le COVID-19 est au coeur des discussions, hélas. Je préfèrerais parler de bien d’autres choses, comme nos derniers voyages, nos projets de voyage, etc… Pour l’heure, je vais me contenter de continuer d’en parler sur mon blog dédié au voyage / expatriation, My Globe Story.

Retrouvez Jenny sur fiche de blog d'expatriation My Globe Story sur BlogExpat.com.

Si vous aussi vous souhaitez apporter votre témoignage, n'hésitez pas à nous envoyer un email avec votre récit (vous pouvez par exemple vous inspirer des questions de cet article).
Racontez-nous comment vous vivez la crise sanitaire actuelle et partagez votre expérience que nous publierons sur le site.

Un des paysages vus sur l’Overland track en Tasmanie en février 2020 - myglobestory.com

   



         
         EasyExpat on