Von Deutschland in die...   De la France à Karlstad, au...

De Grenoble à Waterford, en Irlande : Destination Erasmus

14 August, 2019 08:00  Expat Interviews Expat Interviews

Elisa - Destination ErasmusJe m’appelle Elisa, je viens de Grenoble et j’ai habité pendant 8 mois à Waterford, une petite ville dans le sud de l’Irlande. Je suis parti là-bas à l’occasion d’une année d’Erasmus.

1. Pourquoi êtes-vous partie à l'étranger ?

La première raison qui m’a motivé à partir est mon niveau d’anglais. Je voulais à tout prix m’améliorer en anglais, car c’était une condition pour rencontrer des internationaux.

J’adore rencontrer de nouvelles personnes surtout des étrangers, alors partir en Erasmus était assez évident pour moi.

Je voulais rencontrer des gens aussi ouverts d’esprit que moi, rencontrer des locaux pour découvrir la culture irlandaise et visiter ce magnifique pays.

2. Comment vivez-vous  ?

Pendant cette période de 8 mois, j’ai vécu en colocation avec une Française et un Malaisien. Nous louions un appartement avec 3 chambres et 3 salles de bain et nous partagions la cuisine et le salon.

Comme j’étais étudiante, mes principales sources de revenus étaient les bourses fournies par la région Rhône Alpes, le CROUS et l’Union européenne.

Je n’ai pas eu à travailler à côté puisque j’avais quelques économies et mes parents m’ont aussi aidé.

3. Est-ce que vous appellez souvent votre pays d'origine, et comment ?
J’étais en couple lorsque je suis parti et nous nous appelions tous les 4/5 jours et j’appelai ma famille toutes les 2/3 semaines.

J’ai opté pour un forfait irlandais. Je n’avais pas beaucoup d’heures d’appel alors je les appelai le plus souvent sur WhatsApp ou Facebook.

4. Quelle est la chose que vous préférez en tant qu'expat à Waterford ?
Ce que j’ai préféré à Waterford, c’est la convivialité de la ville. Le centre-ville est pavé, rempli le café et de pub très chaleureux.

C’est une ville étudiante idéale, car tous les bars et boîtes sont concentrés au même endroit. Il y a aussi de nombreux restaurants très sympas.

Les gens sont aussi très accueillants et très amicaux dès qu’ils ont un peu d’alcool dans le sang !

5. Quelle est la pire des choses pour un expat en Irlande ?
La pire chose c’est sûrement la météo… Il est vrai qu’au bout d’un moment, on s’habitue à la pluie, mais le problème, c’est la moisissure et l’humidité constante qui aggrave la sensation de froid…

Il faut bien s’assurer que son logement est bien isolé, car c’est vraiment un calvaire que vivre dans un appartement humide !

6. Qu'est ce qui vous manque le plus ?
Ce qui m’a manqué le plus… La nourriture française ! Le fromage, le pain, etc. On trouve du fromage ici, mais il est hors de prix. De plus, la nourriture reste très basique dans les cantines universitaires…

Ça ne casse pas 2 pattes à un canard. Après on peut cuisiner soi-même pour varier les plaisirs.

7. Qu'avez vous fait pour rencontrer du monde et vous intégrer dans votre nouvelle vie ?
Pour commencer, j’ai dit oui à toutes les expériences qui s’offraient à moi. La clé est d’arriver le plus ouvert possible pour ensuite créer des affinités avec des personnes exceptionnelles.

Je n’ai pas hésité à me mélanger et à me forcer à sortir parfois !

J’étais quand même parti en connaissant mon colocataire malaisien qui connaissait bien la ville et les étudiants, je n’ai eu aucun problème à m’intégrer aux étudiants internationaux.

J’ai eu plus de mal avec les étudiants irlandais…

8. Quelle est l'habitude que vous trouvez la plus étrange dans votre culture d'adoption ?
Ce qui est surprenant en Irlande, c’est que les rencontres se font davantage au pub qu’en cours… Du coup, ils ont l’habitude de se rentre au pub dès la fin des cours jusqu’à 3h du matin.

Les Irlandais sont plutôt timides au premier abord alors qu’en pub, ils sont plutôt avenants, voire un peu trop ! C’est étonnant, car il n’y a pas de juste milieu…

9. Qu'est-ce qui est un mythe sur votre pays d'adoption ?
L’Irlande est tout sauf un pays arriéré. Parfois, on peut penser que l’Irlande n’a rien de technologique et que c’est un pays pauvre. Mais l’Irlande est des fois plus avancée que la France ! Nous avions des salles informatiques avec des ordinateurs Apple, les bus et les trains fournissent le wifi et partout dans les villes, on peut avoir du wifi gratuit.

De plus, aujourd’hui, des entreprises comme Google, Facebook ou Apple ont installé leurs bureaux en Irlande… Ce n’est pas pour rien.

10. Quel avis donneriez-vous aux autres expatriés ?
Si vous voulez rencontrer des locaux, dépassez la barrière de la timidité des Irlandais et allez les rencontrer dans des pubs.

Osez aller leur parler, car au fond, ce sont des gens très gentils !

11. Quand et pourquoi avez vous débuté votre blog ?

J’ai commencé ce blog en septembre 2018, quelques mois après mon retour d’Erasmus.

Ces 8 mois en Irlande ont été tellement intenses et bénéfiques que j’avais envie de rendre la mobilité plus accessible.

Pour les étudiants qui ont peur de partir, qui ont besoin d’être accompagnés et guidés dans leurs démarches. N’ayant pas trouvé les informations que je cherchais lorsque je préparais mon Erasmus, j’ai pensé qu’il serait utile de fournir du contenu clair sur ce sujet !

12.  Quels bénéfices avez vous trouvé au travers de votre blog ?
En créant ce blog, j’ai commencé à découvrir toutes les opportunités qu’offre l’Union européenne pour les étudiants.

J’ai également rencontré des gens très inspirants qui veulent aussi aider les étudiants à partir.

J’ai appris à rédiger des articles soignés et qualitatifs, interviewer des personnes, monter des vidéos et des podcasts et animer des réseaux sociaux !

Tout cela aurait été impossible sans mon expatriation et sans Erasmus !

Destination Erasmus

Blog LinkLa fiche du blog : Destination Erasmus 

Guide de l'expatriation à Dublin, en Irlande
  Pour en savoir plus sur la vie en Irlande, lisez notre guide:

Guide de l'expatriation à Dublin et en Ilrande

 

Pour vous aussi être sélectionné pour un entretien publié sur le site, ajoutez votre blog sur BlogExpat.com

 

   



         
         EasyExpat on