From the UK to Shanghai:...   From Australia to Andorra:...

De Lyon à Édimbourg : Tartan Pion

20 September, 2018 08:00  Expat Interviews Expat Interviews

La famille Lyonnaise de tartan-pion.comBonjour, nous sommes une petite famille lyonnaise (Amélie, Erine et Séverin) expatriée en Écosse, plus précisément à Édimbourg depuis Juillet 2017.

1. Pourquoi êtes-vous partis à l'étranger ?

Un peu las des incivilités du quotidien à Lyon et de la mentalité française, nous avions envie de changement dans notre vie. Nous souhaitions également améliorer notre anglais et permettre à notre fille d'être bilingue dès son plus jeune âge.


2. Comment vivez-vous  ?
Nous travaillons tous les deux dans le domaine du numérique, ici l’équilibre professionnel / personnel est bien respecté, ce qui nous permet d’avoir un bon rythme de vie. Nous sommes locataire d’un appartement meublé dans un quartier proche du centre ville, des écoles, des commerces, et du vieux Edimbourg.

3. Est-ce que vous appelez souvent votre pays d'origine, et comment ?
Nous sommes très fréquemment en contact avec nos proches et utilisons principalement WhatsApp pour les conversations du quotidien et les appels. Pour les vidéos, nous utilisons Skype quasiment toutes les semaines, la qualité est plutôt bonne.

4. Quelle est la chose que vous préférez en tant qu'expat en Écosse ?
Difficile de dire LA chose que nous préférons, mais beaucoup d’aspects sont positifs. Tout d’abord, les Ecossais sont très ouverts, accueillants mais surtout bienveillants, ce qui est important quand on s’installe dans un nouveau pays. Les gens sont calmes, on ne ressent pas le stress de la ville que nous pouvions ressentir à Lyon par exemple. On se sent en sécurité. Bien sûr, il y a de la criminalité comme dans toutes les villes du monde, mais les incivilités du quotidien sont bien moins présentes : pas de gens qui crachent, qui s’insultent ou se bousculent, personne n’écoute la musique à fond dans le bus ou dans la rue.

Autre point positif : l’omniprésence de la nature dans la ville. Il y a de la végétation à tous les coins de rue, des collines, des montagnes, des parcs... ce ne sont pas les espaces verts qui manquent.

5. Quelle est la pire des choses pour un expat à Édimbourg  ?
Sans hésiter : l’accent écossais !

Au début, cela a été très difficile, notamment pour les démarches administratives, que ce soit en face à face ou au téléphone. Même après un an, plus que le manque de vocabulaire pour s’exprimer, c’est la compréhension qui est compliquée. Mais on s’y habitue et comme en France, tout le monde n’a pas un accent prononcé.

6. Qu'est ce qui vous manque le plus ?
Même si nous avons un petit cercle d’amis ici, la famille et les amis restés en France nous manquent souvent. C’est quand même beaucoup plus facile qu'il y a dix ans grâce à la technologie, mais même si les appels vidéos sont sympas, quelques fois nous aimerions pouvoir nous téléporter le temps d’une soirée improvisée.

7. Qu'avez vous fait pour rencontrer du monde et vous intégrer dans votre nouvelle vie ?
Nous sommes membres de plusieurs groupes Facebook sur lesquels nous pouvons échanger et partager notre expérience avec des Français habitant à Edimbourg, dès que nous avons une question, nous la posons dans le groupe, c’est très pratique. Nous faisons également des rencontres via le boulot, l’école ou les sorties au parc.

8. Quelle est l'habitude que vous trouvez la plus étrange dans votre culture d'adoption ?
En tant que Français, nous sommes très attachés à la nourriture et à la gastronomie, ici les gens ont un rapport à la nourriture assez différent. Les Écossais ne mangent pas forcément très équilibré et peuvent s’extasier devant un gâteau dégoulinant de crème, là où, nous, serons plus exigeant. Enfin, rien de très dérangeant, nous avons tout de même pu garder les mêmes habitudes alimentaires qu’en France.

9. Qu'est-ce qui est un mythe sur votre pays d'adoption ?
La météo. Ou plus exactement, la pluie. Contrairement aux idées reçues, il ne pleut pas à grosses gouttes tous les jours . En revanche, il faut le reconnaître, la température et loin d’égaler celle de Lyon ; mais il suffit d’adapter son mode de vie et de choisir les bons vêtements pour y faire face.

10. Quel avis donneriez-vous aux autres expatriés ?
L’expatriation n’est pas une expérience facile: différence de culture, modèle administratif, scolaire et médical différents, barrière de la langue etc. Mais ça vaut le coup de persévérer ! Et même si le climat peut vous effrayer, la beauté des paysages et la gentillesse des Écossais réchauffent le coeur.

11. Quand et pourquoi avez vous débuté votre blog ?

Après avoir nous même fait de nombreuses recherches pour préparer notre expatriation, nous avons décidé de partager nos conseils et découvertes aux futurs expatriés. La premier article a été publié en octobre 2017.

12.  Quels bénéfices avez vous trouvé au travers de votre blog ?
Tartan Pion nous permet tout d’abord de garder le contact avec nos amis et notre famille. Notre blog nous permet aussi de consigner des souvenirs et de partager notre expérience avec les personnes qui ont un désir d’expatriation. Si nous pouvons les aider grâce à nos articles, alors c’est gratifiant.

 

Paysage Écossais - tartan-pion.com

 

Blog LinkLa fiche du blog : Tartan Pion 

   

Guide de l'expatriation à Édimbourg, en ÉcossePour en savoir plus sur la vie en Écosse et plus particulièrement à Édimbourg, rendez-vous sur nos pages guide:

Guide de l'expatriation à Édimbourg, Écosse

 

Pour vous aussi être sélectionné pour un entretien publié sur le site, ajoutez votre blog sur BlogExpat.com

 

   



         
         EasyExpat on