From New Jersey to France:...   From London to Toronto: I Spy...

De la France à Singapour : Femmes de Projets

11 January, 2018 08:00  Expat Interviews Expat Interviews

Anne - femmesdeprojets.comJe m’appelle Anne, expatriée à Singapour, et désormais de retour sur Paris    

1. Pourquoi êtes-vous partis à l'étranger ?

C’était un projet de vie à  2 et notamment un rêve que j’avais depuis longtemps. L’envie de découvrir d’autres cultures, d’autres façons de vivre, au-delà des voyages qui ne permettent pas de connaitre vraiment le pays, ses habitants et leur culture. C’est mon conjoint qui a eu l’opportunité.

2. Comment vivez-vous  ?
Nous avons très bien vécu. Dans des quartiers où vivaient les Singapouriens et assez typique et ça on a adoré. Singapour est une destination très agréable, la vie y est finalement assez facile c’est un peu le New York asiatique.
J’ai beaucoup aimé le fait de pouvoir bouger essentiellement à pied ou en transport en commun.

3. Est-ce que vous appelez souvent votre pays d'origine, et comment ?
On essayait d’avoir la famille proche une fois par mois je dirais mais c’est tout. Nous ne ressentions pas de manque. Nous avons recréé notre vie et notre réseau sur place avec des relations très fortes et qui durent même si nous sommes partis. Ils sont notre deuxième famille.

4. Quelle est la chose que vous préférez en tant qu'expat à Singapour ?
Ce que je préfère, ceux sont les gens. Je ne connaissais pas l’Asie avant d’y aller pour y vivre et j’ai vraiment adopté Singapour mais aussi les pays autour. J’aime cette énergie qu’il y a, ce sentiment que tout est possible, cette « zénitude ». J’ai été touché par les personnes que j’ai rencontré vraiment un beau pays et un beau continent.

5. Quelle est la pire des choses pour un expat à Singapour ?
Je ne vois pas trop quoi répondre à cette question à vrai dire. Je dirais peut être que l’humidité et le chaleur permanentes qui fait que  le corps se fatigue vite.

6. Qu'est ce qui vous manque le plus ?
Rien ne m’a vraiment manqué en fait. Peut être l’air frais de temps en temps. Moi qui adore courir, je dois dire que je n’ai pas vraiment pris plaisir à la course à pied à Singapour.

7. Qu'avez vous fait pour rencontrer du monde et vous intégrer dans votre nouvelle vie ?
Je crois que je suis devenue une « réseauteuse professionnelle » hahaha. Plus sérieusement, dès mon arrivée, je crois avoir essayé tous les réseaux de Singapour : les internationaux, les locaux, les français… tout y est passé. Je faisais quasiment un événement par jour.

Mais après 4 mois j’ai fait comme une overdose. Un peu un ras le bol de se présenter de dire qui on est, d’où l’on vient… J’ai continué le réseau mais j’ai fait un choix dans les lieux et types de personnes que je voulais rencontrer pour vraiment retrouver la dimension plaisir.

Et puis j’ai créé le groupe « mes bonnes copines » dans les premiers mois de mon arrivée. 2 ans après nous étions 200 membres et nous nous réunissions une fois par mois. J’ai adoré cette expérience de rencontres et d’échanges entre toutes ces femmes francophones qui se rencontraient pour la première fois et c’était finalement comme si elles se connaissaient déjà.


Mes bonnes copines - femmesdeprojets.com
8. Quelle est l'habitude que vous trouvez la plus étrange dans votre culture d'adoption ?
Rien d’étrange vraiment mais leur nourriture m’a parfois vraiment levé le cœur surtout le matin… Ah si et aussi le fait que certains se coupent les ongles au boulot ou dans le bus bref un peu n’importe où !

9. Qu'est-ce qui est un mythe sur votre pays d'adoption ?
Alors là je ne sais pas répondre à cette questions

10. Quel avis donneriez-vous aux autres expatriés ?
Je leur dirais de ne pas hésiter une seule seconde. Singapour est un pays que j’ai adoré, avec une vrai mixité de cultures et impressionnant à découvrir quant à leur développement économique en près de 60 ans. Ils ont un déterminisme et une volonté que j’admire, vraiment j’ai ressenti ce sentiment du « tout est possible ».

C’est également une belle base pour pouvoir découvrir l’Asie et même l’Australie, la Nouvelle Zélande, la Nouvelle Calédonie…

11. Quand et pourquoi avez vous débuté votre blog ?

J’ai créé mon blog en 2015 quand j’ai décidé de créer Femmes de Projets pour pouvoir aider les femmes expatriées à créer leur activité nomade et à travers cela pouvoir être libre de décider, de développer leur activité, de bouger à travers le monde sans avoir à repartir à zéro et obtenir également leur liberté financière.

12.  Quels bénéfices avez vous trouvé au travers de votre blog ?
J’aime avoir cette possibilité de transmettre des « messages », de pouvoir inspirer, de pouvoir motiver, et de pouvoir aussi partager les expériences de mes clientes ou de d’autres femmes que j’ai rencontré qui ont-elles aussi créer l’activité qui leur ressemble et qui en vivent

Singapour - femmesdeprojets.com

 

Blog LinkLa fiche du blog : Femmes de Projets

 

Guide de l'expatriation à Singapour
  Pour en savoir plus sur la vie à Singapour, lisez notre guide:

Guide de l'expatriation à Singapour

 

Pour vous aussi être sélectionné pour un entretien publié sur le site, ajoutez votre blog sur BlogExpat.com

 

   



         
         EasyExpat on

 Add comment

Topic

Text

Your name

Your email address (if any)

Your personal page (if any)


 authimage