De España a Alemania: My...   From Montreal to Provence:...

De Paris aux Etats Unis : Un panda à Boston

05 October, 2017 08:00  Expat Interviews Expat Interviews

Un panda à Boston

Je m'appelle Hélène, j'ai 27 ans, je viens de la région parisienne et je vis actuellement aux Etats-Unis dans la ville de Boston.

1. Pourquoi êtes-vous partis à l'étranger ?

Je suis partie à l'étranger car mon mari a décroché une bonne opportunité professionnelle du côté de Boston. Nous avions déjà fait quelques voyages aux Etats-Unis et nous projetions depuis la fin de nos études universitaires à nous expatrier aux Etats-Unis pour vraiment vivre et découvrir la vie à  l'américaine.

2. Comment vivez-vous  ?
Je suis titulaire d'un visa américain J2 qui me permet de travailler aux Etats-Unis,  actuellement je suis en attente de validation de ma demande de permis de travail. Nous vivons pour le moment avec les économies que nous avons faites en France et le salaire de mon mari (mon côté féministe en prend un très grand coup).

3. Est-ce que vous appelez souvent votre pays d'origine, et comment ?
Oui j'appelle souvent en France grâce à l'application Whatsap ou Skype, ces applications nous rapprochent énormément de la France et sont vraiment bien faites et gratuites. Avant notre départ, j'avais également créé des groupes de discussions Whatsap afin de partager nos aventures avec nos amis et proches.

4. Quelle est la chose que vous préférez en tant qu'expat à Boston ?
Il y a plusieurs choses que j'adore en tant qu'expat à Boston. Cette ville est très active et animée, il y a beaucoup d'événements culturels que ce soit la semaine ou le week-end. La proximité avec de nombreuses universités comme Harvard ou le MIT font de cette ville un cadre idéal pour faire des sorties. Tout autour de Boston, il y a tellement de choses à découvrir ou re-découvrir également : le Vermont, le New Hampshire, Cape Cod et New-York, chaque week-end on se croirait presque en vacances.

5. Quelle est la pire des choses pour un expat à Boston ?
Pour ma part, c'est le coût de la vie qui est très élevé. Nos premières surprises en arrivant ici étaient de découvrir le prix du loyer, des frais médicaux, d'internet et du forfait téléphonique...

6. Qu'est ce qui vous manque le plus ?
Ce qui me manque le plus, c'est de ne pas assister à certains événements de la famille ou d'amis proches. Parfois, un bon croissant au petit déjeuner ou une bonne assiette de fromages et charcuteries me manque !

7. Qu'avez vous fait pour rencontrer du monde et vous intégrer dans votre nouvelle vie ?
Je suis membre d'associations de la ville de Boston pour effectuer des missions de volontariat. Cela m'a permis de faire connaissance avec des personnes généreuses et sympathiques. Nous organisons également des repas avec des collègues français de mon mari avec qui nous partageons nos expériences d'expatriés.

8. Quelle est l'habitude que vous trouvez la plus étrange dans votre culture d'adoption ?
Il n'y a pas vraiment d'habitudes que je trouve étranges aux Etats-Unis. Je dirais qu'elles sont différentes de nos habitudes à nous : prendre un café à emporter en allant au boulot (même si ça se fait maintenant en France depuis que Starbucks s'est implanté), les américains ont souvent un gobelet à la main. Devoir présenter une carte d'identité pour acheter de l'alcool, ou devoir aller au liquor store ou wine store pour acheter de l'alcool sont des choses surprenantes pour nous.

9. Qu'est-ce qui est un mythe sur votre pays d'adoption ?
La malbouffe ! Il est vrai qu'on peut être surpris par les quantités servies dans certains restaurants, ou que l'on peut trouver des hamburgers à tous les coins de rues. Mais il est tout à fait possible de bien manger aux Etats-Unis que ce soit chez soi ou au restaurant. La chaîne de restauration Dig Inn par exemple propose de bons plats et travaillent directement avec des producteurs locaux. Il y a également Whole Foods, un supermarché où on trouve de quoi manger sainement. Au vu du nombre de personnes qui se rendent chaque jour dans ces enseignes, beaucoup d'américains ne sont pas amateurs uniquement de pizzas et d'hamburgers !

10. Quel avis donneriez-vous aux autres expatriés ?
De garder un esprit ouvert et de s'adapter et respecter la culture locale. Bien que le côté occidentale rapproche des pays comme la France et les Etats-Unis, il y a énormément de choses qui nous différencient des Américains. Si des personnes hésitent à s'expatrier, foncez ! C'est une opportunité en or à ne pas rater, et c'est tellement enrichissant.

11. Quand et pourquoi avez vous débuté votre blog ?

J'ai débuté mon blog au moment où nous étions certains de partir aux Etats-Unis, soit en janvier 2017, quatre mois avant le grand départ. L'objectif de ce blog était de partager avec la famille et les amis notre aventure aux USA, et de conserver par écrit notre ressenti lors de la découverte de notre nouvelle vie à Boston, un peu comme un journal intime ouvert à tous. Aujourd'hui, ce blog s'adresse également aux personnes qui partagent l'amour des USA, ou qui sont curieux de savoir comment se passe le quotidien d'un Francais aux USA.

12.  Quels bénéfices avez vous trouvé au travers de votre blog ?
Les échanges avec des lecteurs ou bloggeurs du monde entier. Il me permet  également de conserver une trace écrite de notre ressenti à un instant T de notre vie d'expatriés.

Blog LinkLa fiche du blog : Un panda à Boston

 

Guide de l'expatriation à New York, aux Etats Unis
  Pour en savoir plus sur la vie aux Etats Unis, lisez nos différents guides:

Guides de l'expatriation aux Etats Unis (Chicago, Los Angeles, Miami, New York, San Francisco)

 

Pour vous aussi être sélectionné pour un entretien publié sur le site, ajoutez votre blog sur BlogExpat.com

 

   



         
         EasyExpat on