From Manchester to Melbourne:...   From Ireland to Portugal:...

De Lyon à Dalian (Chine) : Lorsque tout à coup

10 August, 2017 08:00  Expat Interviews Expat Interviews

Lorsque tout à coup - ElisaJe m’appelle Elisa, je suis Lyonnaise et j’habite à Dalian en Chine depuis mars. Tu ne connais surement pas alors pour te donner une idée, Dalian est à 1 heure en face de la Corée du Nord, sur une péninsule au nord-est de la Chine.

1. Pourquoi êtes-vous partis à l'étranger ?

Je me suis retrouvée à 11000 km de chez moi pour suivre mon mari qui a décroché un job à Dalian, dans le sport.

2. Comment vivez-vous  ?
Je vie la mythique vie d’une femme d'expat ! On va au restaurant tous les jours, c’est ce qui coute le  moins cher ici. Il y a énormément de choses à faire pour les enfants comme des cafés avec des ateliers poterie, peinture, sculpture. Il y a aussi dans chaque mall des parcours en hauteur et des aires molletonnés avec des piscines à balles, des tyroliennes et des trampolines ... En ce qui me concerne j’adore sortir de chez moi en me disant que je vais explorer une nouvelle rue, un nouveau quartier … tout est nouveau, tout est à découvrir.

3. Est-ce que vous appelez souvent votre pays d'origine, et comment ?
C’est une question d’organisation avec le décalage horaire mais on trouve toujours un moment pour faire des apériskypes ! Quand c’est l’heure du déjeuner en France, c’est l’heure de dîner chez nous alors on en profite.

4. Quelle est la chose que vous préférez en tant qu'expat en Chine ?
La gentillesse et l’accueille que nous réserve les Chinois. Je n’ai pas besoin de leur demander de m’aider avec les enfants pour monter les escaliers avec la poussette. Ils ont toujours un mot gentil ou un sourire qui fait plaisir. Au quotidien c’est juste magique, surtout après 4 ans à Paris. Pour être sincère aussi notre pouvoir d’achat fait que notre vie est beaucoup plus facile. On ne vit pas dans l’abondance et la démesure mais on peut se faire plaisir sans compter.

5. Quelle est la pire des choses pour un expat en Chine ?
La langue ! Personne ne parle anglais et tout est écrit uniquement en chinois. Il y a des applications sur nos smartphones qui nous sauvent la vie mais on se retrouve parfois dans des situations compliquées ou amusantes. On devient finalement pro du mime ! Comment mimez vous "Je voudrais un test de grossesse" ?

6. Qu'est ce qui vous manque le plus ?
Un bon verre de rouge et le chocolat ! Accessoirement les copains le week-end et les repas du dimanche en famille.

7. Qu'avez vous fait pour rencontrer du monde et vous intégrer dans votre nouvelle vie ?
Je Wechat ! Quand tu te ballades dans un centre commercial chinois c’est assez simple de repérer un Americain ou un Allemand perdu dans la foule. Il y a alors une connexion au niveau du regard puis un contact Wechat dans la minute !  Je suis aussi abonnée à tous les groupes Wechat de Dalian pour ne manquer aucun événement.

8. Quelle est l'habitude que vous trouvez la plus étrange dans votre culture d'adoption ?
Il y a un comme un bug cérébrale quand il s’agit de portes automatiques, portes d’ascenseur avec des boutons. Ils se sentent obligé d’appuyer sur les boutons alors que tout le monde n’est pas encore monté ou descendu … un peu comme une obsession : bouton, bouton !!! Idem quand l’avion atterrit.

9. Qu'est-ce qui est un mythe sur votre pays d'adoption ?
Je suis arrivée en Chine avec une valise vide, normal quand on va dans l’usine textile qui fournit le monde entier ! Sauf que toutes les marques Européennes et même Zara représentent le luxe et le chic. Du coup toutes les marques qui sont vendues en France "made in China" sont 2 fois plus cher ici ! Je m’habille du coup dans les enseignes Chinoises comme La Babité, Laticié ou La Bralette.

10. Quel avis donneriez-vous aux autres expatriés ?
Si un expat vient à Dalian et qu’il se met à comparer constamment avec la France, je pense que son temps sur place ne dépassera pas les 10 jours. Tout est tellement différent qu’il faut juste accepter et s’adapter. Je sais pourquoi ils crachent, que la façon de refléchir est différente, que la notion de politesse est importante, qu’ils adorent toucher les enfants (surtout quand ils sont blonds) c’est comme ça et puis c’est tout. Je n’attend pas qu’ils s'adaptent à moi, j’accepte leur façon de vivre.

11. Quand et pourquoi avez vous débuté votre blog ?

Il y a 4 ans nous devions partir vivre à Moscou et finalement l’expérience aura duré à peine un an. Tout juste le temps pour moi de faire 2 mois sur place en repérage. J’avais alors pensé faire un blog pour donner des nouvelles à la famille mais ensuite nous sommes partis sur Paris et j’ai trouvé l’idée moins sexy. Quand on nous a annoncé que la Chine était la prochaine destination je me suis jetée sur le net. J’ai commencé mon blog Lorsquetoutacoup dès que mon mari a signé en Chine. A chaque nouvelle proposition d’expatriation je cherche des blogs de familles qui vivent sur place pour connaitre la vraie vie. A Dalian il y avait très peu d’informations et aucun blog. Je me suis retrouvée face au néant en ce qui concerne les écoles, la qualité de vie, les activités …  J’ai décidé de créer mon blog pour aider les familles à avoir une idée concrète de la vie ici.

12.  Quels bénéfices avez vous trouvé au travers de votre blog ?
Lorsque tout à coupJ’adore l’idée de faire découvrir aux lecteurs une vie différente avec une petite touche d’humour. J’attache beaucoup d’importance lorsque j’écris un article à ne pas juger. La Chine n’est pas une destination qui à la cote et quand j’ai annoncé mon départ avec les enfants, tout le monde a eu tres peur. Alors quand j’arrive à faire sourire quelqu’un et peut être même le faire rêver, c’est gagné pour moi.

 

 

Blog LinkLa fiche du blog : Lorsque tout à coup

 

Guide de l'expatriation à Pékin, en Chine
  Pour en savoir plus sur la vie en Chine, lisez nos différents guides:

Guides de l'expatriation en Chine (Pékin, Shangaï)

 

Pour vous aussi être sélectionné pour un entretien publié sur le site, ajoutez votre blog sur BlogExpat.com

 

   



         
         EasyExpat on