From the USA to Italy: My...   From Ireland to England to...

From France to Mumbai: Indian Samourai

06 February, 2014 09:58  Erin Erin

This talented blogger presents her interview in both English & French! Read her English interview first, with the French interview below.

Indian Samourai IndianSamourai, I am French and I live in Mumbai, India

1. Why did you move abroad?
When I finished my business school in France, I was quite clueless about what to do with my life and what profession to choose. So I considered the entire vast world and any kind of job (almost) as an option… It just made the search more complicated as on every search engine you have to choose criteria.

So on one hand I looked for a job in consulting – and I must say I went to the first interviews without a clue of what we were talking about. It took a recruiter (God bless him) to tell me I wouldn’t be happy in SAP consulting to actually find out what it was and run away! But back then it seemed to me like a field with a lot of options and most business school students were applying for it. And on the other hand I registered for a programme organized by the French government to encourage companies to send young active people abroad. So I just had to select countries (mostly in South America as I had traveled there and had a lot of friends), see the jobs offered and apply. Problem was, there were not so many offers…

All this proved tedious and unfruitful. So when a friend of my parents, hearing about my quest, offered to send me (with the French programme) to India, I said why not?? At least it would be a start… And one year in India… I thought I could manage! And it has been 7 years…

2. How do you make a living?
I work for a pet food company and I have a job with responsibilities.

People often ask me to compare working in India and in France but my first professional experience (except for internships and summer jobs) was in India so it is not an easy task. There are some obvious things, like the fact that time conception is drastically different (the so-called “French efficiency” and the Indian despise for deadlines). Indians are known for their jugaad and if we extrapolate a bit we can say that they have a gift to think out of the box and come up with innovative thinking – which sometime seems completely crazy (like “how the fuck did he come up with something like that??” ); the rules mostly seem to have been made to be circumvented (see the high level of corruptions) and it is not always easy to adapt to it for Westerners.

I personally live it well. I enjoy my job and its daily challenges. I have a lot of freedom and I have been taking new positions quite often in the past 5 years. Sometimes yes it is exhausting, always trying to understand what they mean (either because of a language gap, or because they don’t go straight to the point (leaving an exit way in case they have done something wrong and fear a bashing from higher management).

3. How often do you communicate with home and how?
I am in touch almost daily with my parents, through Whatsap, BBM, Skype, emails and phone! I think I am much more in touch despite being 6,000 kms away than if I lived in a different town in France, even 200 kms from Paris!

4. What's your favorite thing about being an expat in India?
I like the sun and the sea (in Mumbai) which almost make me feel like on holiday every day. And the endless places of adventure to see in this continent-country.

I appreciate the openness of people (it is very easy to just talk to anybody, anywhere).

I like that every day brings new challenges and you get better by overcoming them (personally, professionally: India is a country that makes you question yourself and your culture a lot as it is so different).

5. What’s the worst thing about being an expat in India?

There are days when the climate (heat, humidity) can get to you. Especially if you have to travel and spend hours in the traffic. And when you arrive at home the Internet has stopped working, or it’s the fridge, or the door lock or something else. And you have an upset stomach because you have eaten too spicy or just because it is the season (monsoon is very generous… ). And you have been cheated on by a rickshaw driver. There are days it just becomes too much and you feel exhausted. And the next day you get back in the dance!

6. What do you miss most?
I’d say I miss peace and quiet. Which is definitely hard to get in an Indian metro…

7. What did you do to meet people and integrate in your new home?
When I arrived in Pune (India), I had some contacts of contacts of an Indian friend I had met during trekking in Ladakh (Himalaya) a few years before (he was our guide). So I contacted them and met quite a few friends through this contact!

At the same time I contacted the other French people participating to the French programme and they already had their circle of friends.

And last but not least, some French students found my blog and contacted me.

When I moved to Mumbai two years later, online platforms for expats had started coming up and I registered to them and started going to their events. Though I have mixed feelings about these platforms I met some great friends through them, and from all over the world.

8. What custom/ habits do you find most strange about your adopted culture?
When you are in India you have to get used to people staring at you – and it is quite difficult to make out what they are thinking (plain curiosity? Lust? Animosity? ). But God they can stare! To live normally you need to become oblivious of this…

Indian culture can not be defined in a few words and I find most of it strange! How they don’t question their parents, how they marry strangers, why they fast once a week for their God etc. I have come to understand quite a bit of it and at least to not judge it – but I still find many things weird!

You can see this section on my blog: Why in India?  

9. What is a myth about your adopted country?
One of the most spread cliché about India is that it is a non-violent country (an heritage of Gandhi). The Indian government is involved in a lot of armed conflicts with their neighbors, terrorism is very present (religious fights, communist riots etc.) and you can see fights almost every day – the most common being a cop beating up somebody with a bamboo stick or guys slapping each other. So, in my opinion (which is worth what it is worth), Indian people are just normal people!

Other than that you have many myths about India: everybody speaks English, you can see dead people on the streets, people are only vegetarian etc.

10. Is the cost of living higher or lower than the last country you lived in and how has that made a difference in your life?
The cost of life is much cheaper than in Europe though the cost of imported goods is higher. The rental costs are very high compared to the average revenue.

11. What advice would you give other expats?
Take it easy!

Come with an open mind… Don’t think you will change people – not only it is very pretentious but also you will hit the wall and only hurt yourself!

Joke apart, be patient. Get as much help as you can from other Indian people you can meet. Try and learn the language though you can get through with English. Take a maid, it makes your life easier and they need the money to live. Travel as much as you can, it’s a beautiful (and very diverse) country. Don’t have too many expectations before coming, don’t listen too much to other people’s stories.

And, well, be ready for one hell of a ride!

12. When and why did you start your blog?
I started my blog the day I arrived. For my family and friends. Who turned out not to be so interested! But other people seemed to be so I went on. And took a lot of pleasure in it! And continued… Sometimes I think it has become almost a therapy for me!

And I have met quite a few people who found my blog, dropped a comment or sent a mail. Which led to great friendships!
 


Indian Samourai IndianSamourai, je suis Française et j’habite à Mumbai.

1. Pourquoi êtes-vous partis à l'étranger ?

Quand j’ai eu terminé mon école de commerce en France, je me suis retrouvée toute con : aucune idée de quoi faire de ma vie, à quel job postuler etc. Un monde de possibilités s’ouvrait à moi et c’est peu de le dire : je pouvais dans n’importe quel pays (ou presque) et faire n’importe quel boulot (ou presque). Sauf que ça aide pas vraiment à la recherche ça. Tous les moteurs de recherche d’emploi demandent au contraire de choisir un maximum de critères…

Donc, d'une part, je me suis mise à chercher dans le conseil. J’avoue que je suis allée aux premiers entretiens sans avoir aucune idée de quoi on parlait. Et il a fallu qu’un recruteur (béni soit-il) me dise qu’il pensait que je ne m’épanouirais pas dans le conseil en SAP pour que je découvre de quoi il s’agissait vraiment (et prenne mes jambes à mon cou). Mais bon, à l'époque, il me semblait que le conseil était un champs très vaste avec beaucoup d’options ; et puis la plupart des étudiants se lançaient dedans avec un tel entrain, il devait bien y avoir une raison !

Et d'autre part, je me suis inscrite sur le site de V.I.E., un programme organisé par le gouvernement Français pour encourager les entreprises à envoyer de jeunes actifs à l'étranger. Là il suffisait de sélectionner les pays (principalement en Amérique du Sud où j'avais voyagé et où j’avais beaucoup d’amis), voir les offres d’emploi et postuler. Le problème c’est qu’il n’y avait pas beaucoup d’offres…

Tout cela s'est avéré très fastidieux et surtout infructueux. Alors quand un ami de mes parents, après avoir entendu parler de ma « quête », a proposé de m'envoyer (en V.I.E.) en Inde, je me suis dit pourquoi pas?? Au moins, ce sera un début... Et un an en Inde... je pouvais le faire ! C’était il y a 7 ans...

2. Comment vivez-vous (Vous travaillez ? Profession ? Parlez nous de votre expérience) ?
Je travaille pour une entreprise d'aliments pour animaux de compagnie et j'ai un poste à responsabilités.

On me demande souvent de comparer travailler en Inde et en France, mais j’ai commencé ma carrière professionnelle (à l'exception des stages et jobs d'été ) en Inde et donc ce n'est pas facile. Il y a des choses évidentes, comme le fait que le concept du temps est radicalement différent (l' « efficacité » reconnue des Français contre le mépris indien des délais). Les Indiens sont connus pour le « jugaad » et si on extrapole, on peut dire qu'ils ont un don pour trouver des solutions créatives, ingénieuses, non-conventionnelles – qui semblent parfois complètement farfelues (« Mais comment grand Dieu lui est venue une idée pareille ??) ; les règles semblent avoir été faites, en général, pour être contournées (voir le haut niveau de corruption) et il n'est pas toujours facile de s’y adapter pour des Occidentaux.

Personnellement je vis tout ça plutôt bien. J'aime mon travail et ses défis quotidiens. J'ai beaucoup de liberté et j'ai pris changé de job assez souvent ces 5 dernières années. Alors parfois oui c'est épuisant, toujours essayer de comprendre ce qu'ils veulent dire (quand c’est pas un problème de langue c’est qu’ils tournent autour du pot (comme pour se laisser une sortie de secours au cas où ce qu’ils ont fait quelque chose de mal et craignent de se faire engueuler par leur chef).

3. Est-ce que vous appelez souvent votre pays d'origine, et comment ?
Je suis en contact presque tous les jours avec mes parents, via Whatsap, BBM, Skype, email et le téléphone ! Je pense qu’en fait je suis beaucoup plus en contact avec eux, même si je vis à 6 000 bornes que si je vivais à 200 kms de chez eux !

4. Quelle est la chose que vous préférez en tant qu'expat en Inde?
J'aime le soleil et la mer (à Mumbai), ça me fait presque me sentir en vacances tous les jours. Et la quantité de lieux incroyables à découvrir dans ce pays-continent.

J'apprécie l'ouverture d'esprit des gens (il est très facile de parler à n'importe qui, n'importe où ).

Je crois aussi que je suis un peu accro au challenge : chaque jour apporte son lot de nouveaux défis et on grandit un peu à chaque défi surmonté (personnellement et professionnellement : l'Inde est un pays qui fait beaucoup se remettre en question, soit et sa culture, parce que tout est si différent).

5. Quelle est la pire des choses pour un expat en Inde?

Il y a des jours où le climat (la chaleur, l’humidité ) peut devenir très pesant. Surtout si vous devez vous déplacer et rester bloqué des heures dans les bouchons. Et quand vous arrivez à la maison Internet a cessé de fonctionner, ou c'est le frigo qui est cassé, ou la serrure de porte, ou autre chose qui couille. Et vous avez mal au bide, parce que vous avez mangé trop épicé ou tout simplement parce que c'est la saison (la mousson est très généreuse...). Et votre chauffeur de rickshaw vous a entubé. Il y a des jours ou trop c’est trop et c’est l’épuisement. Et puis le lendemain on rerentre dans la danse et c’est reparti de plus belle !

6. Qu'est ce qui vous manque le plus ?
Je dirais que ce qui me manque c’est le calme, la paix, la tranquillité. Qui n’existent pas vraiment dans les mégalopoles indiennes...

7. Qu'avez-vous fait pour rencontrer du monde et vous intégrer dans votre
nouvelle vie ?

Quand je suis arrivée à Pune (en Inde), j'avais quelques contacts de contacts d'un ami indien que j'avais rencontré pendant un trek au Ladakh (Himalaya) quelques années auparavant (il était notre guide). Et ces contacts de contacts sont devenus des amis !

En même temps, j'ai contacté les autres V.I.E. français, qui connaissaient déjà pas mal de monde. Et enfin, des étudiants Français ont trouvé mon blog et m'ont contactée.

Quand j'ai déménagé à Mumbai, deux ans plus tard, les plateformes internet pour expatriés avaient commencé à se développer, permettant aux étrangers de se trouver. Si j'ai des sentiments mitigés vis-à-vis de ces sites, elles m’ont permis de rencontrer des gens très bien, et de partout dans le monde.

8. Quelle est l'habitude que vous trouvez la plus étrange dans votre culture d'adoption ?
En Inde, il faut s'habituer aux regards fixes que l’étranger accroche – et c’est assez difficile de deviner ce qu'ils pensent (simple curiosité ? désir ? animosité?). Mais Dieu ce qu'ils matent ! Pour pouvoir vivre normalement, il faut arriver à se mettre des œillères...

On ne peut pas décrire la culture indienne en quelques mots et ni tout ce qu’elle a d’étrange (pour moi) ! Le fait qu’ils obéissent autant à leurs parents, acceptent d’épouser des étrangers, jeûnent une fois par semaine pour leur dieu, etc. J’ai compris pas mal de trucs (tout) petit à (tout) petit, j’ai aussi appris à ne pas juger et accepter la différence – mais y a encore plein de choses que je trouve complètement cheloues !

Cf cette catégorie sur mon blog : Pourquoi en Inde (http://www.indiansamourai.com/pourquoi-les-indiens/)   

9. Qu'est-ce qui est un mythe sur votre pays d'adoption ?

Un des clichés sur l’Inde le plus répandu est celui de la non-violence (un héritage de Gandhi). Le gouvernement indien est impliqué dans beaucoup de conflits armés avec ses voisins, le terrorisme est très présent (luttes religieuses, émeutes communistes etc.) et on voit très souvent des bagarres – le plus souvent c’est un flic qui tabasse un mec à coups de bambou ou deux types qui se mettent des baffes. Oui, à mon avis (qui vaut ce qu’il vaut), les Indiens sont en fait des êtres humains comme les autres !
 
Il y a beaucoup de mythes sur l'Inde : tout le monde parle l'anglais, on voit des cadavres dans la rues, les gens sont tous végétariens etc.

10. Quel avis donneriez-vous aux autres expatriés ?
Reste calme !

Viens avec l’esprit ouvert... Ne pense pas que tu vas changer les Indiens – non seulement c’est très prétentieux mais surtout tu vas te casser les dents et tu seras le seul à morfler !
 
Blague à part, sois patient. N’hésite pas à demander de l’aide aux personnes locales que tu rencontres. Essaye d'apprendre la langue, même si tu peux très bien t’en sortir avec l'anglais. Prends une femme de ménage, ça rend la vie plus facile et elle a besoin de cet argent pour vivre. Voyage comme que tu peux, c'est un pays magnifique (et d’une diversité incroyable). N’aies pas trop d’attentes, arrive aussi vierge que tu peux, laisse-toi surprendre et ne te fie pas trop aux témoignages des autres.
 
Et surtout prépare-toi pour une expérience vertigineuse !

11. Quand et pourquoi avez vous débuté votre blog ? 12.  Quels bénéfices avez-vous trouvés au travers de votre blog ?
J'ai commencé mon blog le jour de que mon arrivée. Pour ma famille et mes amis. Qui ont transformé out ne pas à être si intéressé ! Mais d'autres gens semblaient alors je suis allé. Et a pris beaucoup de plaisir en elle ! Et continue... Parfois, je pense qu'il est devenu presque une thérapie pour moi !

Et j'ai rencontré pas mal de gens qui a trouvé mon blog, a chuté à un commentaire ou envoyé un mail. Qui a conduit à grandes amitiés !

 

Blog Link Indian Samourai

 Guide for expatriates in Mumbai (Bombay), India

Pour en savoir plus, consultez

  le guide de l'expatriation et la
Bombay

 

To be considered for an interview (as well as other articles), add your blog to BlogExpat!

 

   



         
         EasyExpat on