From Halifax to Seoul: The...   From Poland to the...

De Paris à Santa Cruz: Far West Coast

09 December, 2013 11:34  Erin Erin

Far West Coast Bonjour à tous ! Je m'appelle Laura. Je suis originaire de Paris et je vis depuis plus de 9 mois en Californie, à Santa Cruz, pas loin de San Francisco.

1. Pourquoi êtes-vous partis à l'étranger ?
Mon copain a trouvé un boulot dans la Baie de Monterey, alors je suis partie avec lui. C'était une super opportunité pour nous d'aller vivre ailleurs, de voir autre chose. On avait l'envie et la chance de pouvoir le faire, donc on est parti.

2. Est-ce que vous appelez souvent votre pays d'origine, et comment ?
Les 9 heures de décalage horaire ne sont pas très pratiques... Je communique essentiellement par mails et de temps en temps via Skype. Mais je ne suis pas une grande fan du téléphone, donc ça m'arrange bien ! Et puis, j'aime bien recevoir (et écrire) des cartes postales !

3. Quelle est la chose que vous préférez en tant qu'expat à Santa Cruz, Californie ?
Santa Cruz est une ville de taille moyenne qui est très agréable à vivre. Il y a plusieurs raisons à cela : son climat, son ambiance toute particulière calme et vivante à la fois, son emplacement au bord de l'Océan Pacifique, près de San Francisco, non loin de la Sierra Nevada... Comparé à Paris, c'est très dépaysant et j'apprécie beaucoup. Enfin, dernière chose, il est très aisé de se déplacer en vélo dans toute la ville. Il y a des couloirs spéciaux partout et les cyclistes sont (globalement) très respectés par les automobilistes.

4. Quelle est la pire des choses que vous préférez pour un expat à Santa Cruz, Californie ?
Je n’emploierai pas le terme « pire des choses », mais être dépendant de sa voiture est une des choses avec laquelle j'ai beaucoup de mal. À Paris, je me déplaçais en métro ou en bus (parfois en vélo). Mais c'est presque impossible ici. Les transports en commun sont quasiment inexistants et peu pratiques. Dans Santa Cruz, il y a de nombreuses lignes de bus (une grande partie alimente l'université ) , mais les passages sont peu fréquents. Et il n'est pas évident de se déplacer dans les environs proches. Pour aller jusqu'à San Francisco, il faut au minimum 1h30. Pour résumer, il est beaucoup plus pratique et rapide d'avoir une voiture, que ce soit pour des courtes ou longues distances au sein même de la Californie.  

5. Qu'est ce qui vous manque le plus ?

Une baguette et du bon fromage, les soirées à la lumière du coucher de soleil (les journées sont plus courtes ici)... Rien de dramatiquement irrémédiable !

6. Qu'avez vous fait pour rencontrer du monde et vous intégrer dans votre
nouvelle vie ?

On n'a rien mis en place de particulier pour rencontrer du monde, on laisse le temps et les rencontres se faire. Je ne pense que se forcer à se faire des amis rapidement soit la bonne solution. Alors, comme en France, on crée des liens grâce au boulot, aux activités, aux copains de copains... On se fait notre place petit à petit, et on se plaît ici.

7. Quelle est l'habitude que vous trouvez la plus étrange dans votre culture d'adoption ?
Dîner entre 16h et 19h30 ! Non, mais sérieusement, il est où l'apéro ?

8. Qu'est-ce qui est un mythe sur votre pays d'adoption ?
. « Aux États-Unis, c'est chacun pour soit » : toutes les personnes que l'on a rencontré quand on est arrivé et que l'on continue de rencontrer sont très accueillantes, n'hésitent pas à rendre service. C'est la première fois que je observe autant d’entraide entre des personnes qui ne sont pas forcement proches, ne se connaissent pas bien.
. Et plus localement, en Californie, l'image d'une région où il fait beau et chaud tout le temps est à oublier. Certes, il fait très souvent beau, mais les températures ne sont pas si élevées en Californie du Nord. Et le fog (brouillard) fait régulièrement partie de notre quotidien, surtout en été !

9. Quel avis donneriez-vous aux autres expatriés ?
Si vous en avez l'opportunité et l'envie, faîtes-le, partez ! Profitez, découvrez-vous un nouveau chez vous. Et si jamais, ça ne marche, vous pourrez rentrer. Vous vous serez testé et vous n'aurez rien à regretter.

10. Quand et pourquoi avez vous débuté votre blog ? Quels bénéfices avez vous trouvé au travers de votre blog ? Far West Coast
J'ai commencé mon blog quand je suis arrivée aux États-Unis, d'abord pour donner des nouvelles à mes proches facilement et globalement, puis rapidement, parce que ça me plaisait d'écrire et de me servir des milliers de photos que je prends ! Far West Coast, c'est un peu comme mon carnet de route, de voyages... En parallèle, j'ai du me pencher sur tous les détails techniques (invisibles), mais essentiels au blog pour qu'il survive et qu'il ait une apparence sympa (je vais passer tous ces termes techniques sous silence !) C'est un domaine que je connais un tout petit peu, mais qui ne me rebute pas, bien au contraire. Et puis, je passe beaucoup du temps à écrire mes articles ou à prendre des photos, alors j'ai envie que ce soit présenté dans une beau cadre et que des lecteurs tombés par hasard sur mon blog aient envie de revenir ! Enfin, en me mettant à bloguer, j'ai découvert encore plus de blogs et d'univers, tout un petit monde très sympa !

Venez me rendre visite à cette adresse : http://farwestcoast.blogspot.com/

Guide for expatriates in San Francisco, USA

Pour en savoir plus, consultez

  le guide de l'expatriation et la
San Francisco

 

To be considered for an interview (as well as other articles), add your blog to BlogExpat!

 

   



         
         EasyExpat on