From Blackpool to the Canary...   From the USA to Niger to...

De Paris à Chiang Mai: Tout un voyage - 2 Farangs en Thaïlande

25 April, 2013 09:47  Erin Erin

tout un voyage Nous sommes Guillaume et Christelle, un couple de Français originaire de Paris. Nous vivons depuis plus de 3 ans à Chiang Mai, dans le nord de la Thaïlande.


1. Pourquoi êtes-vous partis à l'étranger ?
L’idée de partir s’est imposé un jour d’août 2009. Nous nous ennuyions fermement dans notre vie parisienne. J’ai proposé à mon mari de tout quitter et de s’installer en Asie, un continent que nous affectionnons particulièrement.

Le choix de la Thaïlande est un peu le résultat de nombreux concours de circonstances.

Un de nos très bons amis français vivait depuis 2 ans en Thaïlande avec sa femme thaïlandaise. Nous sommes partis assister à son mariage à Chiang Mai en décembre 2009.

Lors de ce séjour, nous avons totalement été séduits par le pays et les Thaïlandais. De plus, cela ne semblait pas trop compliqué pour des étrangers de monter une petite affaire et d’obtenir des visas.

2. Comment vivez-vous?
En octobre 2010, nous avons ouvert, avec mon mari, un restaurant franco-thaï dans la vieille ville de Chiang Mai. Au début, nous n’étions pas spécialement emballés, la restauration étant un secteur d’activité que je ne connaissais pas, mais que je savais exigeant. Pourtant, le challenge me plaisait et j’étais également venue en Thaïlande pour expérimenter de nouvelles choses tant sur le plan professionnel que personnel.

Nous avons récemment revendu le restaurant et réfléchissons à l’ouverture d’une maison d’hôte, toujours sur Chiang Mai.

3. Est-ce que vous appelez souvent votre pays d'origine, et comment ?
Nous utilisons fréquemment Skype avec nos familles et nous avons également un forfait de téléphone qui nous permet d’appeler la France à moindre coût.

4. Quelle est la chose que vous préférez en tant qu'expat à Thaïlande?

Tout d’abord, le sentiment extrême de liberté. La société française est très critique vis-à-vis de tous ceux qui sortent des sentiers battus. À l’inverse, les Thaïlandais sont des personnes très ouvertes, qui ne vous jugeront jamais sur votre style de vie ou vos choix. La vie doit être « Sanuk », autrement dit « fun ». Cet état d’esprit est très communicatif.

Autre point très positif, en France, nous aurions également eu beaucoup plus de difficultés pour monter notre entreprise : difficultés financières d’une part et crédibilité d’autre part. En Thaïlande, les fonds de commerce sont accessibles avec un minimum d’économie et personne ne vous demandera de vous justifier sur votre parcours professionnel.

Autre point positif, la découverte permanente. Même si nous nous sommes installés dans une nouvelle routine, nous continuons à être surpris au quotidien, à nous émerveiller. Vivre à l’étranger, c’est un apprentissage permanent.

À cela s’ajoute bien sûr le climat exceptionnel de Chiang Mai, C’est un peu cliché, mais vivre en tongs toute l’année est très agréable.  

5. Quelle est la pire des choses pour un expat à Thaïlande?
La barrière de la langue. Pas facile de se faire comprendre ou de lier connaissance lorsque l’on ne parle pas la langue. Pour tout ce qui est administratif, nous sommes dépendants de nos amis thaïs. Lorsque nous avons signé les papiers pour notre restaurant, nous avons dû faire entièrement confiance à notre associée thaïe, car le contrat était rédigé en thaï.    

6. Qu'est ce qui vous manque le plus ?

Incontestablement nos familles et nos amis. Même si nous communiquons beaucoup sur Skype, cela ne remplacera jamais un bon petit dîner de famille ou une soirée avec nos amis.

Pour la nourriture française, il y a tout ce qu’il faut, mais nous rêvons d’une coupe de champagne, un luxe en Thaïlande.

7. Qu'avez vous fait pour rencontrer du monde et vous intégrer dans votre
nouvelle vie ?

La véritable difficulté se situerait plus dans la constitution d’un réseau social. Avec les Thaïs, les amitiés restent relativement superficielles à cause de la barrière de la langue. Notre restaurant nous a permis de rencontrer les expatriés français vivant à Chiang Mai et de nouer de nouvelles amitiés.

8. Quelle est l'habitude que vous trouvez la plus étrange dans votre culture d'adoption ?

Le plus déroutant en Thaïlande, c’est que vous ne saurez jamais ce que pensent véritablement les Thaïlandais. Les Thaïlandais ont le souci de préserver la face en toute circonstance et ne vous dirons jamais non.

Même s’ils ne partagent pas nos convictions, ils nous diront toujours ce que l’on veut bien entendre. Si bien que l’on ne sait jamais s’ils nous apprécient vraiment ou s’ils sont juste polis avec nous. Après 3 ans de vie en Thaïlande, le sourire énigmatique des Thaïs ne nous a pas encore livré tous ses secrets.

9. Qu'est-ce qui est un mythe sur votre pays d'adoption ?

Le sujet est un peu délicat, mais je dirais la prostitution. C’est un secret pour personne, la Thaïlande est, notamment, connue pour sa prostitution. Dans les médias occidentaux, la Thaïlande fait bien souvent figure de « bordel de l’Asie ».

On pense souvent, à tort, que ce sont les touristes occidentaux qui encouragent ce commerce. Pourtant, la prostitution en Thaïlande existe depuis des siècles et les clients des prostituées sont majoritairement des hommes thaïs.

Il existe bien sûr des quartiers chauds où les touristes occidentaux se rendent et s’adonnent à des vacances « Sea, Sex and Sun ». Pour autant, il existe des quartiers chauds partout dans le monde et vous pouvez tout simplement ne pas vous rendre dans ces quartiers.   

Cette image fait vraiment du tort aux femmes thaïlandaises, car beaucoup d’étrangers pensent que toutes les femmes thaïlandaises sont des prostituées. Les préjugés ont la dent dure !

10. Quel avis donneriez-vous aux autres expatriés ?
Un conseil « foncez », vous ne regretterez pas votre expérience au pays du sourire. Il faudra par contre s’armer de patience, car les premiers mois peuvent être difficiles. Il faut persévérer, avec le temps et les rencontres tout s’arrange.

Effectuez au préalable quelques séjours pour être sûrs que le pays vous plait. Il y a effectivement un fossé entre passer des vacances en Thaïlande et y vivre.

Un autre conseil également, apprenez la langue. L’intégration n’en sera que meilleure.

11. Quand et pourquoi avez vous débuté votre blog ?
L’idée du blog nous est venue que très récemment. L’idée est partie d’un constat : il n’y a que très peu de blogs d’expatriés sur la Thaïlande en français. Et encore moins de blog qui traite sur l’installation d’un business en Thaïlande.

À travers notre expérience, nous avons souhaité aider tous ceux qui souhaitent s’installer en Thaïlande ou ceux qui hésitent encore à franchir le pas.

 12.  Quels bénéfices avez vous trouvé au travers de votre blog ?tout un voyage thailand
Le blog est un formidable outil de rencontres. Par exemple, nous avons eu l’occasion de dîner avec un expat vivant à Bangkok et grâce à lui nous en avons appris un peu plus sur la vie dans la capitale thaïlandaise.

Le blog nous a également permis de rencontrer des Français de passage sur Chiang Mai, qui souhaitaient obtenir des informations sur une éventuelle installation en Thaïlande.

Blog LinkTout un voyage - 2 Farangs en Thaïlande

 

Pour en savoir plus, consultez

  le guide de l'expatriation sur  et auThaïlande

 

To be considered for an interview (as well as other articles), add your blog to BlogExpat!

 

   



         
         EasyExpat on